L’artificialisation empêche le sol de jouer son rôle d’épurateur : VRAI

Les microorganismes (bactéries et champignons microscopiques) présents dans le sol peuvent immobiliser et dégrader les polluants, limitant leur transfert vers les eaux superficielles ou souter­raines. En 2000, le coût de la ­décontamination en Europe était estimé à 59 109 milliards d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.